Les conseils pour tous


Les aliments et produits toxiques pour votre chien

Sur cette page, seront cités quelques composés toxiques pour les chiens. bien sûr, il n’y aura pas TOUS les toxiques mais les plus courants ou ceux dont on ne se méfie pas assez…

 

L'aliment le plus connu pour sa toxicité : LE CHOCOLAT !

La concentration pour 100g de chocolat est variable selon le type de chocolat :

Chocolat noir, cacao : 450–1 600 mg
Chocolat au lait : 150–220 mg
Chocolat blanc : <0,1 mg (non toxique)

    

Le chocolat contient une substance alcaloïde, la théobromine, très mal tolérée par les chiens.

Pour tuer un chien de 10 kg,il suffit de 100gr de chocolat noir, soit...une tablette !

Les premiers signes d'abord digestifs apparaissent quelques heures après l'ingestion,

puis apparaissent des signes nerveux,agitation, convulsions voire coma et enfin des

signes cardiaques signant la gravité extrême.

Si le chien a absorbé une grande quantité de chocolat, c'est UNE URGENCE VETERINAIRE !

 

L'OIGNON,LE POIREAU et L'AIL 

Ces aliments sont toxiques pour les chiens.

La toxicité est liée à certains composants soufrés de l'oignon, qui détruisent les globules rouges (hémolyse), ce qui entraine une anémie dite hémolytique avec des urines foncées et une grande fatigue.

La dose toxique pour un chien est d'environ 5 à 10 g d'oignon par kg de poids. Pour un chien de 10kg cela correspond environ à 1 oignon entier.

L'intoxication aux oignons n'est en général pas mortelle, si les quantités ingérées sont modérées et qu'un traitement est mis en place.

 L'ail et le poireau, qui appartiennent à la même famille que l'oignon (genreAllium), peuvent provoquer une intoxication comparable.

ATTENTION aussi dans les jardins aux bulbes des différents "Allium" !

 

L'AVOCAT

L'avocat contient de la persine. La persine est une toxine fongicide (anti-champignons) qu'on retrouve dans tout l'avocatier (feuilles, bois, fruits...). Chez l'homme elle est inoffensive, mais extrêmement toxique chez les animaux de compagnie.

L’intoxication est due le plus souvent à la consommation de la chair de l’avocat, mais elle peut survenir également lors d’ingestion des feuilles de la plante en pot. Elle se traduit principalement par des troubles digestifs (vomissements surtout, diarrhée, perte d’appétit) dans les heures suivant l’ingestion. Souvent, l’animal présente des difficultés respiratoires. Des troubles cardio-vasculaires sont également possibles, se traduisant par l’apparition d’œdèmes et/ou d’épanchements.

La gravité des signes varie selon la quantité d’avocat ingérée par l’animal, mais les doses toxiques sont mal connues. Ne partagez pas votre guacamole ! 

LA POMME DE TERRE

La pomme de terre contient un toxique : la solanine. Les pelures, les feuilles et fruits non mûrs peuvent être toxiques mais ce sont surtout les germes et les tubercules germés ou verdis qui présentent une teneur en solanine élevée.

La solanine a une action irritante sur le tube digestif et une toxicité nerveuse. 

Pour prévenir les intoxications dues à la solanine, il faut éviter de donner les pelures et les pommes de terre germées ou verdies aux animaux. La cuisson est un bon moyen d’atténuer la toxicité par élimination de la solanine dans l'eau de cuisson (donc à ne pas donner !)

 

ABRICOTS, CERISES, PECHES, POIRES, PRUNES

Tous les noyaux de ces fruits contiennent en effet de l'acide cyanhydrique, autrement dit du cyanure, qui peut les empoisonner. Les symptômes de l'intoxication sont des plaques rouges sur la peau, les pupilles dilatées, des difficultés à respirer et finalement un état de choc pouvant conduire à la mort. Si vous souhaitez donner des fruits frais à votre chien, enlevez les noyaux ou orientez-vous plutôt vers des morceaux de pomme, banane (sucre++), orange (acide)  ou pastèque mais sans pépins ! 

 

LES NOIX DE MACADAMIA

 

 

Le composant toxique est inconnu mais l’ingestion de quantités aussi faibles que six noix peut causer une élévation de la température, une augmentation du rythme cardiaque, des tremblements et une faiblesse, voire une paralysie du train arrière. 

 

LE RAISIN 

Une étude récente a démontré que le raisin (sec et frais) peut entraîner des troubles intestinaux, mais aussi

endommager gravement les reins. Et les plus petits chiens peuvent aussi s'étouffer avec ce fruit ou souffrir d'occlusions intestinales.

 

PATE A PAIN ET PATE A TARTE CRUE

Quand de la pâte à pain est ingérée, la température corporelle de votre animal fait lever la pâte dans l’estomac. Pendant que la pâte lève, de l’alcool est produit. Symptômes : douleur abdominale, vomissements, désorientation, dépression. Un tout petit peu de pâte à pain peut déjà causer des problèmes car elle gonfle jusqu’à plusieurs fois sa taille. Le pain peut être consommé s'il est rassis.

 

LES SUCRERIES ET GOMMES A MACHER

Les bonbons sans sucre contenant du xylitol (sucre de bouleau) sont considérés dangereux pour les animaux de compagnie. Ce composant provoque une élévation rapide et brutale de l'insuline qui entraîne une hypoglycémie sévère chez le chien en 1/2 heure en moyenne et peut causer des dommages graves au foie et même la mort chez certains chiens.  Attention aux chewing gum ! 

 

LES MYCOTOXINES

Les mycotoxines sont des substances chimiques secrétées par les moisissures qui se développent sur les aliments de l’homme et des animaux. 

 L’intoxication est liée à l’ingestion d’aliments moisis, soit accidentellement (dans la poubelle, dans le jardin...) soit après distribution volontaire par le propriétaire ignorant du danger (restes de repas qui ont trop attendu au frigo…).  Les aliments les plus souvent en cause sont les pâtes et le pain moisis, ainsi que les bogues de noix. Les champignons qui se développent sur ces aliments glucidiques secrètent surtout des neurotoxines, et l’ingestion provoque chez le chien ou le chat des signes neuromusculaires, avec tremblements et convulsions.

Les troubles ressemblent à ceux provoqués par l’ingestion de pesticides. 

 

Bien évidemment cette liste n'est pas exhaustive, un certain nombre d'autres aliments posent problème en cas d'ingestion importante : 


- les feuilles des plants de tomate ou de rhubarbe, riches en oxalate de calcium : risques digestifs, neurologiques et rénaux

- les champignons comme chez l'homme peuvent être toxiques

- aliments pour bébés, souvent contenant de l'oignon

- le blanc d'oeuf cru qui contient de l'amidine molécule qui détruit la vitamine B8 ou Biotine, essentielle dans le métabolisme des graisses : problèmes de peau

- le chou et le navet provoque des diarrhées

- les produits laitiers : les chiens sont dépourvu des enzymes nécessaires à la digestion du lactose. Le lait est mal toléré. En revanche les produits fermentés (yaourt, fromages...) peuvent être donnés en petite quantité.

- éliminer de l'alimentation les produits trop riches en graisse et en sel

- prudence avec les os. Ne jamais donner d'os cuits qui sont cassants, forment des esquilles et peuvent s'infiltrer dans les dents ou la gencive et le palais et responsables de perforations digestives. Ne donner que de gros os de boeuf crus. 


- enfin bien évidemment, pas de produits contenant de la caféine (sodas, café, thé...), pas d'alcool (attention aux verres oubliés à portée de museau) et ne pas laisser traîner les mégots de cigarette ! 

 

 

Les plantes dangereuses pour nos chiens !

AU JARDIN

 

 

Et à la Sainte Catherine, « tout arbre prend racines » !!!

Mais attention, de nombreuses plantes représentent de vrais dangers pour nos compagnons à 4 pattes !  Pensons à eux avant de choisir nos plantations automnales et notamment les plantes à bulbes toxiques et faciles à déraciner !

La plupart du temps, les symptômes sont frustes et l'intoxication reste bénigne. En effet :

  • Les animaux ingèrent de petites quantités, ne trouvent pas le goût à leur convenance (amer ou irritant) et s’arrêtent spontanément
  • la plupart des plantes induisent des troubles digestifs de sorte que les animaux vomissent la plus grande partie, ce qui favorise l’expulsion des toxiques.

La toxicité des plantes est variable selon la variété de la plante, sa maturité, selon la partie que l’animal ingère, selon que la plante ait été mâchée ou non. Néanmoins, certaines plantes sont réellement très toxiques et peuvent entraîner de graves troubles.

La liste ci-dessous n’est pas complète mais ce sont les plantes les plus fréquemment responsables d’intoxications.

L'if - Taxus baccata

L'If est une des plantes les plus mortelles. Un arbuste ressemblant au sapin, mais ne possédant pas de résine. Les aiguilles sont plates et pointues, de couleur vert-foncé et brillant d'un côté, et vert-pâle et mat de l'autre. Des baies de couleur rouges sont présentes en été. La concentration d'alcaloïdes toxiques est plus importante dans les feuilles âgées,c'est-à-dire en automne.
Les feuilles, bois et écorces sont toxiques alors que les baies ne le sont quasiment pas. L'ingestion
d'une faible quantité de cette plante peut entraîner la mort rapide de l'animal, en quelques heures, après
des troubles de l'équilibre et des convulsions. Il n'existe aucun traitement efficace ni aucun antidote.

 

Le Laurier-cerise (Prunus Laurocerasus)

Le laurier-cerise est un arbuste rosacé, très fréquemment rencontré et qui forme souvent des haies.

 

Son ingestion peut conduire à la mort après des troubles respiratoires et éventuellement nerveux. La quantité toxique est très variable, selon le plant, la nature du sol, l'ensoleillement... Lors d'ingestion modérée, les symptômes peuvent rétrocéder. Sinon la mort survient généralement rapidement. Des traitements sont possibles mais souvent illusoires compte-tenu de l'évolution très rapide de l'intoxication.

 

 

 

Le laurier-rose - Nerium oleander

 


Le Laurier-rose est une plante mortelle. Cette belle plante fréquente dans le Sud de la France est toxique par son bois, ses feuilles, ses fleurs… La dose toxique est de l'ordre de 3g de feuille par kilo. Toute la plante contient à la fois des substances irritantes et des produits cardiotoxiques. Elle est réputée très toxique : des animaux se seraient intoxiqués en buvant dans un abreuvoir contenant des feuilles de laurier-rose !

Toutes les parties de la plante (et les décoctions!) sont toxiques. Les troubles sont essentiellement digestifs et cardiaques, puis nerveux et respiratoire, avec mort par asphyxie.

Il n'existe aucun traitement efficace.

Le cyclamen

La sève du cyclamen est irritante mais la partie la plus toxique de la plante est le rhizome. L’ingestion de ces racines entraîne une destruction des globules rouges, une gastro-entérite, des convulsions et peut aboutir éventuellement à la mort de l’animal.

 

Le rhododendron et les azalées 

 

Le Rhododendron est une belle plante mais toutes ses parties sont toxiques ! A faible dose, l’animal en est quitte pour quelques irritations buccales et autres troubles digestifs. A forte dose, les toxines entraînent des tremblements musculaires, une paralysie, une ataxie et une toxicité cardiaque (bradycardie, arythmies). Dans un deuxième temps, des complications peuvent apparaître au niveau hépatique.

 

Les Aracées (Dieffenbachia, Philodendron, Monstera)

La toxicité est maximale pour le Dieffenbachia et le Philodendron. Les toxiques sont présents dans la sève (latex) qui sort par les blessures de la plante ou exsude des feuilles. Le latex est très irritant pour les tissus avec lesquels il entre en contact : la bouche (hypersalivation, sensation de brûlure...), le pharynx (gêne respiratoire), l’estomac (vomissements...), la cornée (kératite, ulcère cornéen lors de projection de sève dans l’œil), la peau, etc. L'évolution se fait sur quelques jours.

Les Amaryllidacées et les Iridacées (Narcisse, Amaryllis, Iris)

      

   

L'intoxication se produit par ingestion des bulbes ou des feuilles. Elle se traduit essentiellement par l'association classique "salivation, vomissements, diarrhée". Rarement, des symptômes nerveux (sédation, convulsions) et cardiovasculaires (hypotension, ralentissement cardiaque) peuvent apparaître.

 

Les Liliacées

Liliacées à toxicité digestive : Tulipe, Chlorophytum (Phalangium), Jacinthe, Sanseveria, Yucca

 

 

Les toxines sont présentes dans les bulbes et à un moindre degré dans les feuilles. A faible dose ces plantes entraînent des irritations locales : bouche (hypersalivation), appareil digestif (vomissements diarrhée), peau (dermites...) etc. L'évolution est en général favorable en 1 ou 2 jours.

Liliacées à toxicité cardiaque : Muguet, Sceau de Salomon

   

L'intoxication se fait par ingestion des feuilles et de fleurs (en mai) ou des baies (en automne). La plante contient des substances cardiotoxiques. Lors d'ingestion massive, des troubles cardiaques apparaissent.

La digitale pourpre: toutes les parties de la plante sont toxiques. L'intoxication se traduit par de signes digestifs puis neurologiques et enfin cardiaques

Snv33895

Liliacées à toxicité sanguine : Ail, oignon, échalote, poireau, etc.

Les symptômes peuvent apparaître à partir d'une consommation de 5 à 10g d’oignon frais par kilo de poids. Les toxines agissent sur les globules rouges qu'elles détruisent. Il en résulte une anémie puis une jaunisse. Les symptômes se déclarent généralement 1 à 3 jours après l'ingestion. La récupération est longue, 1 à 2 semaines. Si la dose absorbée est importante, l'évolution est potentiellement mortelle.

 

Les solanées

Belladone, Datura

L'intoxication par les plantes fraîches est rare car le goût de ces plantes semble vraiment repoussant. La plante contient des produits proches de l'atropine. Cela entraîne de la constipation, une dilatation des pupilles, une accélération du cœur et de la respiration, une augmentation de la soif et du besoin d'uriner, des tremblements musculaires... Le plus souvent les symptômes disparaissent en 2 à 6 jours. L'intoxication est rarement mortelle.

Pommier d'amour, Faux jasmin (espèce Solanum)

     

Ce sont plus particulièrement les fruits qui sont toxiques. Ils déclenchent une hypersalivation, une gastro-entérite, et, dans de rares cas, des signes neuromusculaires (somnolence, incoordination, parfois convulsions). L'évolution est généralement favorable en quelques jours.


Les légumineuses : Abrus, Mimosa du japon (Poinciana), Robinia pseudoacacia, Glycine, Cytise

 

    

Les feuilles, les fleurs et surtout les baies sont toxiques. L'ingestion provoque une gastro-entérite hémorragique, et, dans les cas graves, des symptômes nerveux (tremblements musculaires, convulsions) et la mort.

 

Mais aussi :

Le lis (Très toxique) est une plante très toxique pour les reins                     

 

         Le houx (modérément toxique) et le gui (très toxique) peuvent entraîner des troubles intestinaux.

 

Les hortensiasazalées et rhododendrons (modérément à très toxique) contiennent des grayantoxines entraînant des troubles intestinaux et nerveux.

 

Les géraniums contiennent deux types d'alcools terpéniques: le géraniol et le linalol, très irritants pour le tube digestif

et entrainent vomissements, perte de l'appétit, indolence.                

 

Le lierre (Faiblement toxique) contient des saponines qui peuvent entraîner des vomissements et des douleurs abdominales.      

Les graines de ricin sont très toxiques pour le système digestif                  

 

La colchique est aussi toxique et peut affecter de nombreux organes                        

Les chrysanthèmes contiennent des pyréthrines qui affectent les systèmes digestifs et nerveux.                  

 

Le cannabis est très toxique, entraînant une dépression nerveuse sévère qui peut conduire jusqu’à la mort.        

 

 

DANS LA MAISON

Kalanchoe très toxique peut entrainer des diarrhées hémorragiques et des troubles cardio respiratoires       

L’Amaryllis, à forte dose est responsable de troubles digestifs, nerveux et cardiaques           

 

L’Azalée provoque une gastroentérite sévère                  

Le Dieffenbachia par simple contact de la sève donne des irritations sévères et l’absorption des vomissements et un œdème du pharynx  

Le Ficus par les feuilles, tiges et la sécrétion de latex irritation de contact, gastroentérite, troubles nerveux                

 

Le Schefflera entraine des troubles sévères avec vomissements et  troubles de l’équilibre          

 

Le Sagoutier ou Cycas est très toxique (feuilles et graines): 2 graines suffisent pour entrainer le décès d'un petit chien par atteinte sévère du foie.

 

Les premiers signes d’intoxication par la plupart de ces plantes d’intérieur se manifestent souvent par une salivation importante.

Se méfier également des engrais et des divers insecticides !

 

 

           

 

 A la maison 

Bien connaître les plantes de l’environnement (maison, jardin).

Si l’animal est surpris en train de manger une plante le premier geste est d’ôter tout ce qu’il a encore comme débris végétal dans la bouche.

Contacter un vétérinaire ou le centre anti-poison pour connaître les risques d’intoxication.

En cas d’intoxication, s'il n’est pas possible de rencontrer un vétérinaire dans les 2 heures, faire vomir l’animal en lui faisant boire de l'eau salée et administrer du charbon activé qui ralentira l’absorption.

NE JAMAIS DONNER DE LAIT !

Lors d’un contact du latex avec les yeux : rincer abondamment avec du sérum physiologique (soluté salé à 9 o/oo) ou une lotion oculaire vétérinaire.

S’il s’agit d’un contact au niveau de la peau, laver au savon de Marseille et appliquer une crème apaisante.

 

CONSULTER RAPIDEMENT UN VETERINAIRE ET NE PAS OUBLIER D’EMPORTER UN ECHANTILLON DE LA PLANTE SI POSSIBLE.

 

 A la Clinique

Le vétérinaire administrera un traitement symptomatique par perfusion éventuellement et un traitement spécifique si la plante responsable est identifiée.

L’animal pourra être hospitalisé pour surveillance.

 

La Prévention est la meilleure solution : à l’intérieur, mettre les plantes hors de portée des animaux, au jardin sélectionner des végétaux non toxiques (la liste est longue !) le plus possible (attention aux bulbes !).

Il est aussi possible à l’intérieur de pulvériser sur les plantes du jus de citron ou du tabasco dilués qui auront un effet dissuasif à condition de renouveler souvent l'opération !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Commentaires (1)

Flo Hasslan
  • 1. Flo Hasslan | 25/09/2015
je connaissais la toxicité de certains aliments mais pas tous donc très instructif : merci

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.